Henry FORD
1120 fiches techniques et performances automobile sportive.
   RSiAUTO > LES FONDATEURS >

Henry FORD





 

Henry FORD

Naissance: 1863
Mort: 1947
Marque: FORD



Henry FORDHenry Ford créateur, fondateur et patron pendant 40 ans de la société du même nom, naquit le 30 juillet 1863. Les études ne furent jamais son fort, il n’apprit jamais ni à écrire, ni à s’exprimer correctement. Bien que son père eut voulu faire d’Henry un bon agriculteur, il ne parvint jamais à étouffer sa passion pour les machines.

En 1885, il eut la possibilité de pouvoir étudier à fond une automobile à essence, à moteur Otto qui lui suggéra plus tard l’idée de sa première automobile. En 1890, Ford s’installa à Détroit où il entra à la Detroit Electric Edison Company. En 1896, dans l’atelier contigu à son habitation personnelle, il conçut et construisit un véhicule à 4 roues avec moteur à essence à 2 cylindres. Ce fut la première automobile qui circula dans les rues de Détroit.

Entre-temps, Henry Ford faisait carrière chez Edison au point que cette maison lui proposa le poste de Directeur Général, à la condition qu’il abandonne ses expériences sur les autos à essence considérées comme déplacées dans une entreprise électrique. Placé devant cette alternative, Ford choisit l’automobile et créa aussitôt la Détroit Automobil Company. Il fit partie pendant 3 ans de cette société jusqu’au moment où des malentendus le poussèrent à quitter ses associés.

Il construisit en 1903 avec son ami Tom Cooper, 2 énormes voitures de course à 4 cylindres, qu’il baptisa de noms de trains célèbres : 999 et Yellow Arrow. La 999, pilotée par Barney Oldfield remporta la Diamond Trophy, et ce fut un gros succès personnel pour Ford qui marqua ainsi son entrée dans le monde de l’automobile. En effet, 8 jours plus tard, le 16 juin 1903, fut fondée la Ford Motor Company entre Henry Ford, le marchand de charbon Alexander Malcomson, l’homme d’affaires James Couzens et 8 autres actionnaires.

Henry Ford ne possédait que 25% de la société, mais son caractère centraliseur et tyrannique le poussa à racheter peu à peu les autres actions de ces associés, jusqu’au moment où en 1919, il parvint à contrôler l’ensemble de la société.