1090 fiches techniques et performances automobile sportive.
   RSiAUTO > GLOSSAiRE AUTOMOBiLE





A
ABS
(Antiblock Brake System) Système antiblocage des freins. Apparu en 1978, cet équipement permet de conserver la stabilité directionnelle et empêche le blocage des roues.
ADB
(Automatic Differential Brake) Différentiel autobloquant électronique BMW. Ce système agit sur les freins via une centrale électron-hydraulique de l'ABS.
Admission
L'admission est le premier temps moteur durant lequel le cylindre se remplit du mélange air/essence par le biais de l'aspiration occasionnée par descente du piston. La ou les soupapes d'admission sont alors en position ouvert.
AFIL
(Alerte de Franchissement Involontaire de Ligne) Ce système prévient le conducteur par une vibration dans son siège et/ou dans le volant que son véhicule vient de franchir une ligne blanche continue au cas ou ce dernier se serait assoupi au volant.
A
AFU
(Aide au Freinage d'Urgence) La régulation de l'ABS émet une vibration dans la pédale de frein. Le conducteur a alors tendance à la relâcher au moment où le système a besoin de la pression maximale. L'assistance de freinage d'urgence, intégrée à certains systèmes ABS, a alors pour rôle d'augmenter la pression pour utiliser toute la puissance de freinage disponible.
Alésage
L'alésage est le diamètre intérieur du cylindre, en millimètre.
Allumage
L'allumage est le troisième temps moteur. Une fois le mélange air/essence bien compressé dans la chambre à combustion, la bougie d'allumage produit une étincelle qui enflamme le mélange ce qui a pour effet de propulser avec puissance le piston dans sa deuxième course descendante pour entammer la dernière étape, l'échappement.
Arbre à cames
L’arbre à cames (AC) est, comme son nom l’indique,est un arbre,dans lequel est usiné les cames. Entrainé par le vilebrequin, sa rotation permet l'ouverture et la fermeture des soupapes.
ASC+T
(Automatic Stability Control plus Traction) L'Antipatinage à Régulation Electronique de BMW (ASC+T) empêche le patinage des roues motrices et garantit ainsi un maximum de motricité et de stabilité. Dès que le système détecte la moindre tendance au patinage, par exemple au démarrage ou à l'accélération en sortie de virage, la puissance du moteur est réduite par l'intermédiaire de la gestion électronique du moteur. Si cette mesure ne suffit pas, la roue ou les roues qui patinent sont freinées automatiquement jusqu'à ce que la motricité soit rétablie. Ces mécanismes de régulation sont effectués en quelques millièmes de seconde. Le conducteur est averti de l'intervention de l'ASC+T par un voyant sur le tableau de bord. L'ASC+T peut être débrayé pour sortir le véhicule d'un enlisement par exemple.
ASR
(Anti Split Regulation)Régulation antipatinage; évite le patinage des roues motrices, sur verglas ou gravillons par exemple, en agissant sur les freins et la gestion du moteur.
Autobloquant
Ce système limite le patinage induit par le différentiel en cas de perte de motricité d'une des roues. Placé dans le différentiel, il est alors mécanique, mais il peut être électronique.
B
Bielle
La bielle est une tige métallique en liaison pivot avec le piston et le vilebrequin. Elle permet donc de transformer le mouvement de translation rectiligne du piston en mouvement de rotation du vilebrequin, grâce à son mouvement oscillatoire.
C
Came
Une Came est élément de mécanisme servant à induire un mouvement rectiligne, ou un pivotement, alternatif dans un deuxième élément, dit suiveur.
Il existe plusieur type de came, la plus commune étant la came excentrique ou à plateau, celle qui nous intéresse ici! En Effet les cames usinés sur l'arbre à cames servent à ouvrir ou à fermer les soupapes des moteurs de nos voitures. La forme de la came influe sur le comportement du moteur. Plus une came est pointue, plus le moteur est nerveux dans les tours, plus elle est arrondie, et plus le moteur est coupleux.
Carrossage
Le carrossage désigne l'inclinaison de la roue par rapport à la perpendiculaire à la route. On parle de carrossage négatif quant le haut du pneu rentre vers l’intérieur de l'aile (vers le centre du véhicule). A l'inverse on parle de carrossage quant haut du pneu sort des ailes. Selon Michelin dans les virages, un carrossage négatif compense la déformation du pneu extérieur pour améliorer son adhérence. Un carrossage positif compense la déformation d'un essieu sous forte charge. Un carrossage négatif/positif trop important use l'intérieur/l'extérieur du pneu.
CBC
(Cornering Brake Control) Correcteur électronique de pression de freinage en courbe équipant notamment les BMW.Il permet de contrecarrer la tendance au survirage lors d'un freinage appuyé en courbe, en faisant varier la pression de freinage sur les roues d'un même essieu. Efficace mais castracteur !
Compression
La compression est le deuxième temps moteur. Après avoir reçu le mélange air/essence dans la chambre à combustion, le piston entreprend sa course ascendante à l'intérieur du cylindre alors que les les soupapes sont en position fermée, pour compresser le mélange et ainsi préparer la prochaine étape qui est celle de l'allumage.
Couple
Le couple correspond à la force qu'exerce le moteur sur les roues. Plus un moteur sera coupleux, et plus il aura de faciliter à s'élancer, et donc à reprendre,ou à tracter... Plus le couple est bas en régime, et plus la voiture est dit souple.
Couple spécifique
(Couple au litre) Le couple spécifique est le rapport du couple maximum par la cylindrée.
Course
La course est la distance que parcourt le piston entre le Point Mort Haut et le Point Mort Bas.
Culasse
La culasse est l'élément qui repose sur le bloc moteur. Elle accueille les soupapes, l'arbre à cames et le circuit de refroidissement du moteur.
Cx
Le Cx est le coefficient de pénétration dans l'air donc par définition sans unité. Il caractérise l'importance de la résistance à l'avancement d'un mobile dans l'air. Plus la face de la voiture est lisse et facilite l'écoulement de l'air, et plus le Cx est faible.
Cylindre
Le cylindre est la pièce dans laquelle coulisse le piston. Sur un moteur 2 temps, le cylindre possède des transferts ou lumières, par lesquels passent les gaz admis dans le bas moteur. Pour un moteur 4 temps, le cylindre n'a pas d'autres fonctions que de guider le piston.
Cylindrée
La cylindrée est définie comme la différence entre le volume de la chambre de combustion au Point Mort Bas et celui de la chambre de combustion au Point Mort Haut. La cylindrée peut être calculée en multipliant la course par le carré du demi-alésage et par P. Si on ne parle pas de cylindrée unitaire (pour un seul cylindre), on multiplie ensuite cette différence par le nombre de cylindres. Elle s’exprime en cm3. Plus le moteur aura de cylindrée, plus il sera coupleux, et moins il sera vif.
D
Différentiel
Le différentiel est un ensemble de pignons coniques liant les 2 roues, et qui leur permet de tourner à des vitesses différentes, notamment dans les virages.
Distribution
La distribution est le mécanisme qui permet d’amener le mélange air/essence vers le cylindre. La distribution est constituée de l’(des) arbre(s) à cames et des soupapes, ainsi que de toutes les pièces mécaniques nécessaires à leurs entraînements.
DSG
(Direct Shift Gearbox) Boite de vitesse mécanique à commande séquentielle chez Volkswagen (équivalent au S-Tronic chez Audi). Cette boite de vitesse permet de passer d'un rapport à l'autre sans rupture de couple, grâce au deux embraygages et à la préselection automatique des rapport. Les temps de passage de boite sont trés rapide et sans à coups.
DTC
(DynamicTraction Control) Système de contrôle de traction dynamique chez BMW. Antipatinage "évolué équipant la série 7" qui prend en compte le type de revetement rencontré.
E
EBD
(Electronic Brakeforce Distribution) Répartiteur de freinage électronique. Ce système, couplé à la centrale hydraulique de l'ABS, remplace l'ancien répartiteur mécanique situé sur l'essieu arrière. Ce système permet de faire varier la puissance de freinage sur les deux essieux, indépendamment de la charge. Il évite le blocage des roues arrières
EBV
(Electronic Brems Verteilung) Répartiteur électronique de la force de freinage; évite un sur-freinage des roues arrière avant l’intervention de l’ABS, ou même si celui-ci est désactivé.
Echangeur
L'échangeur (qui n'existe que sur les moteurs suralimentés) sert à refroidir l'air qui vient du turbocompresseur avant de l'envoyer dans le système d'alimentation, car la combustion est meilleure avec de l'air froid.
Echappement
L'échappement est le dernier temps moteur durant lequel le piston entreprend sa deuxième course ascendante en repoussant les gaz brûlés lors de l'allumage vers la ou les soupapes d'échappement en position ouverte. Les gaz sont alors expulsés vers le collecteur d'échappement.
EDS
(Electronic Differential System) Blocage électronique du différentiel; permet le démarrage, en freinant la roue qui patine, sur des chaussées présentant des différences d’adhérence.
Empattement
L'empattement est la distance entre l'axe des roues avant et l'axe des roues arrière. Il détermine l'agilité de la voiture, notamment dans les séries de courbes.
ESP
(Electronic Stability Program)Système de Contrôle Électronique de Stabilité; l’ESP intervient à la fois sur les freins et sur la gestion du moteur pour éviter les sous-virage et survirage du véhicule. Non déconnectable chez certains constructeur, il entame le plaisir de conduire.
ETC
Electronic Traction Control() Anti patinage éléctronique chez Opel
F
FSI
(Fuel Stratified Injection) Moteur à injection direct d'essence chez Volkswagen.
G
Garde au sol
Distance entre le sol et l'élément le plus bas du véhicule.La valeur est mesurée avec un poids de véhicule en état de marche (huile moteur, essence,…).
H
HBA
(Hydraulic Brake Assistance) Aide au freinage d'urgence, notammment chez volkswagen.
HDI
(Haute pression Diesel Injection ) Appellation commerciale utilisée par le groupe PSA Peugeot Citroën, désignant un système d’alimentation équipant certains moteurs diesel où le carburant est injecté directement, sous haute pression, dans la chambre de combustion. Les injecteurs sont reliés à une rampe d'alimentation commune, le common rail. Par extension, « HDi » désigne les moteurs et les véhicules équipés de ce système.
I
I-Drive
(Intelligent Drive) Commande regroupant les principales fonctions de réglages, communications, informations et navigation chez BMW. Il s'agit d'un gros joystick rotatif couplée à un écran. La série 7 est le 1er modèle à recevoir cette commande. Elle a été développée par Siemens VDO et Microsoft. Le logiciel est basé sur l'interface Windows CE.
Injecteur
Pièce qui sert à pulvériser le carburant dans le cylindre (injection directe) ou dans la tubulure d'admission. L'injecteur est alimenté sous pression par une pompe. On distingue injection multipoint et monopoint. La première comporte un injecteur par cylindre alors que la seconde ne dispose que d'un point d'injection collectif qui remplace le carburateur.
J
JTS
(Jet Thrust Stoichiometric) Système d'injection direct d'essence sur certains moteurs Alfa Romeo.
K
Kick Down
Sur une boîte de vitesses automatique, le kick-down est un dispositif de rétrogradage mis en œuvre en écrasant à fond la pédale d'accélérateur, permettant ainsi d'obtenir le maximum d'accélération de la voiture.
L
LSD
(Limited Slip Differential) Diférentiel à glissement limité mécanique. Sigle notamment utilisé par Honda.
M
Mac Pherson
Du nom de son inventeur, qualifie une disposition d'essieu où le triangle inférieur subsiste mais où le triangle supérieur disparaît, l'élément de suspension (amortisseur-ressort) servant de pivot.
Moteur 2 temps
Un moteur à explosion utilise un gaz inflammable (essence + d'air). Ce gaz en explosant libère un énergie qui pousse le piston vers le bas, entraînant un ensemble de pièces mobiles qui feront avancer le vehicule. On appelle "2 temps", le cycle de deux étapes auquels sont soumis les gaz pour créer cette explosion.Le cycle du moteur 2 temps fonctionne sur un seul tour de vilebrequin soit une montée + une descente du piston. Le moteur 2 temps n'utilise pas de soupapes pour l'admission et l'échappement comme le moteur 4 temps mais des lumières (des trous) directement dans le carter qui seront ouverts et fermés par le passage du piston. On retrouve les mêmes phases que dans le quatre temps mais l'utilisation du dessous du piston comme pompe dans le bas moteur (carter) permet de chevaucher deux cycles en même temps.
Moteur 4 temps
Qu'ils soient à essence ou à diesel, les moteurs de nos voitures fonctionnent généralement selon le cycle à "quatre" temps. Ce cycle de quatre temps s'effectue en deux tours de vilebrequin.
Tout comme une balle se trouve propulsée par l'explosion de la poudre dans un fusil, les pistons d'un moteur sous l'action de la combustion du mélange air-carburant sont repoussés. Les pistons, chacun leur tour, transmettent cette poussée au vilebrequin par l'intermédiaire de la bielle.Selon le principe de la manivelle le mouvement rectiligne alternatif des pistons va être transformé en mouvement circulaire du vilebrequin.
Ce sont les soupapes via l'arbre à cames qui règlent la circulation des gaz dans un moteur, selon le cycle 4 temps qui, comme sont nom l'indique, se décompose en 4 temps: l'Admission, la Compression, la Détente, l'Echappement.
Moteur Diesel
Théoriquement, le cycle thermodynamique du moteur Diesel diffère du cycle du moteur à allumage commandé : dans le moteur Diesel, la combustion s'effectue à volume constant, et non à pression constante. La plupart des moteurs Diesel sont, également, des moteurs à quatre temps. À la différence des moteurs à allumage commandé, les moteurs Diesel ne possèdent ni carburateur ni de système d'allumage proprement dit. Le premier temps est l'admission : le cylindre aspire de l'air pur - alors que c'est un mélange d'air et d'essence dans le moteur à allumage commandé - par la soupape d'admission. Au cours du second temps, ou compression, l'air est comprimé, ce qui l'amène environ à 440!°C. À la fin du temps de compression, le combustible vaporisé est injecté sous forte pression dans la chambre de combustion et brûle instantanément, la température de l'air étant très élevée dans la chambre de combustion. Ainsi, à la différence du moteur à allumage commandé, le mélange gazeux s'enflamme ici de lui-même. Cependant, certains moteurs Diesel sont dotés d'un système d'allumage électrique auxiliaire pour enflammer le carburant au démarrage du moteur et jusqu'à la fin de la période de chauffe. Cette combustion refoule le piston : c'est le troisième temps du cycle, ou combustion. Le quatrième temps, comme dans les moteurs à allumage commandé, est l'échappement. Le rendement des moteurs Diesel est régi par des facteurs identiques à ceux qui modifient le rendement des moteurs à allumage commandé. Il est par conséquent supérieur à celui des moteurs à allumage commandé. Pour les moteurs récents, le rendement est légèrement au-dessus de 40 p. 100. Les moteurs Diesel sont en général des moteurs lents avec des vitesses de 100 à 750 tr/mn, alors que les moteurs à allumage commandé classiques ont une vitesse de 500 à 5 000 tr/mn. Certains modèles de moteurs Diesel ont, cependant, des vitesses de rotation atteignant 2 000 tr/mn. Comme les moteurs Diesel fonctionnent à des taux de compression compris entre 15/1 et 20/1, ils sont, en général, construits avec des matériaux plus lourds que les moteurs à allumage commandé, mais cet inconvénient est contrebalancé par un meilleur rendement, et par le fait qu'ils consomment des combustibles moins onéreux.
Moteur rotatif
C'est dans les années 50 que l'ingénieur Felix Wankel développe son concept, novateur de moteur à combustion interne, dans lequel le piston et le cylindre sont remplacés par un rotor triangulaire en rotation dans une chambre de forme ovale. Le mélange air-carburant est injecté par une valve d'admission et est piégé entre l'une des faces du rotor en mouvement et la paroi de la chambre ovale. La rotation du rotor comprime le mélange, qui est enflammé par une bougie. Les gaz d'échappement sont expulsés par la valve d'échappement par rotation du rotor. Le cycle a lieu successivement sur chaque face du rotor!; il y a donc trois temps moteurs pour chaque tour de rotor. La taille compacte du moteur Wankel et son faible poids, comparé à celui du moteur à piston, intéressèrent vivement les constructeurs, étant donné la montée des cours du pétrole des années 1970 et 1980. De plus, il offre un confort sur route pratiquement sans vibration, et sa simplicité mécanique se traduit par de faibles coûts de production. Il nécessite un léger système de refroidissement, et son centre de gravité, situé très bas, contribue à la sécurité de la conduite.
MSR
(Motor Schlepp Regulung) Régulation du couple d’inertie du moteur; évite le blocage des roues motrices en raison de l’effet du frein moteur lorsque l’accélération est brutalement relâchée ou lorsque l’on freine avec un rapport engagé.
N
NOx
Oxydes d'azote, composé de monoxyde d'azote (NO) et de dioxyde d'azote (NO2).
O
OPC
(Opel Performance Center) Cette division du constructeur allemand est responsable du développement des véhicules de compétition de la marque. Elle met aussi au point des véhicules de route aux performances améliorées ou fonctionnant au gaz naturel comprimé.
P
Piston
Le piston est une pièce cylindrique mobile qui se déplace à l’intérieur du cylindre. Il assure la compression des gaz et transmet le mouvement au vilebrequin par l’intermédiaire de la bielle.
Plage d'utilisation
La plage d'utilisation d'un moteur se trouve entre le regime où l'on dispose du couple maximum et le régime où l'on dispose de la puissance maximum. On dit qu'un moteur est pointu lorsque cette plage est reduite.
Pneu
Tout le monde sait ce qu'est un pneu, mais tout le monde ne comprend pas forcément les inscriptions que l'on trouve sur le flan de celui-ci. Le premier nombre indique la largeur du pneu au sol, en millimètre. Le deuxième nombre indique le rapport de la hauteur de flan par la largeur, en pourcentage. Ensuite, la lettre indique le type de structure, le troisième nombre indique la taille de la jante sur lequel le pneu doit être monté (en pouce) et enfin, le dernier est l'indice de charge. La dernière lettre est l'indice de vitesse. Ainsi, par exemple, 195/50 R15 80V signifie que le pneu fait 195mm de large, que ses flans font 97,5mm de haut, que c'est un pneu à structure radiale qui va sur une jante de 15 pouces (1 pouce = 25,4mm), d'indices de charge 80 et de vitesse V (=240km/h).
Point Mort Bas
Le Point Mort Bas (PMB) est la position la plus basse qu’atteins le piston dans le cylindre.
Point Mort Haut
Le Point Mort Haut (PMH) est la position la plus haute qu’atteins le piston dans le cylindre.
Puissance
En dehors des définitions physiques de la puissance (= la dérivée du travail par rapport au temps), la puissance (en ch) révèle l'énergie qu'est capable de fournir le moteur à un régime donnée. Plus un moteur est puissant, et plus la voiture sera performante en accélération. La puissance dépend du couple et du régime (P = C x W). La puissance maximum (celle qu'on nous donne) correspond à la puissance quand le produit C x W est maximum.
Puissance administrative française
Puissance administrative française d’un véhicule est une valeur sans réalité physique exprimé en CV (pour chevaux vapeur) qu’on retrouve sur la carte grise du véhicule sous la mention PUIS. Elle est en fait calculée à partir de deux caractéristiques du véhicule : son niveau de rejet kilométrique de CO2 (en g/km) et sa puissance réelle (P en kW) selon la formule suivante : PA = CO2/45 + (P/40)^1.6
Puissance spécifique
(puissance au litre) La puissance spécifique est le rapport de la puissance maximum par la cylindrée (exprimée en litre)
Q
Quattro
Appellation de la transmission intégrale chez Audi. Ce système fait appel à deux type de coupleur selon la disposition du groupe motopropulseur: à viscocoupleur Haldex pour les groupes transversaux (autobloquant multidisque à bain d'huile piloté par un calculateur), à différentiel Torsen, entièrement mécanique pour les groupes longitudinaux. L'entraînement des roues arrières est automatique et proportionnel lors du patinage des roues avant
R
Rapport Poids/Puissance
Le rapport poids/puissance (en kg/ch) ou plutot le rapport masse/puissance est la division de la masse par la puissance maximum du véhicule. Plus ce rapport est faible est plus les chronos s'affolent. Exemple une Lotus Elise de 120 chevaux est plus performante qu'une Clio Rs qui pourtant dispose de 52 chevaux suplémentaire.
Rapport volumétrique
Le rapport volumétrique correspond au rapport du volume de la chambre de combustion au Point Mort Bas et de la chambre de combustion au Point Mort Haut, ramené à un dénominateur égal à 1. Par exemple, pour un rapport volumétrique de 9,7, on écrit 9,7:1.
Régime
Le régime (en tours/min) est la vitesse de rotation du vilebrequin. Le régime maximum correspond au régime à partir duquel le rupteur intervient pour éviter une casse moteur.
Roue
La roue est l'ensemble composé par le pneu et la jante.
S
SCx
Le SCx (en m²) est le produit du maître-couple par le Cx, le maître-couple étant la surface frontale de la voiture projeté parallèlement à la vitesse sur un plan perpendiculaire à la vitesse. Il est directement proportionnel à la force de frottement avec l'air qui s'opposera au déplacement de la voiture.
Segment
Le segment est une pièce réalisée dans une matière proche de celle des ressorts, et qui prend la forme d'un circlips. Ils sont montés en général par 3 sur le piston, et ont pour fonction d'assurer l'étanchéité entre la chambre de combustion et le bas moteur, de "racler" (c'est à dire bien racler l'huile pour ne pas qu'il y en ait dans la chambre de combustion) et de "coupe le feu", pour éviter que l'explosion ne se propage au bas moteur.
Soupape
La soupape est une tige dont l’extrémité est une espèce de coupelle. Elle permet l’admission du mélange (soupape d’admission) ou bien l’échappement des gaz brûlés (soupape d’échappement). Les moteurs modernes sont des multisoupapes, ce qui signifie que chaque cylindre dispose de 4 (2 à l’admission, 2 à l’échappement) ou 5 soupapes (3 à l’admission, 2 à l’échappement). Il existe plusieurs technologies de rappel des soupapes, la plus courante étant le ressort.
Suralimentation
La suralimentation est une méthode d’alimentation du moteur qui consiste à comprimer le mélange de l’admission dans le but de mettre plus de mélange dans le cylindre, pour avoir une meilleure combustion. Il existe de type de suralimentation, la turbocompression, et la compression.
T
Turbocompresseur
Le turbocompresseur est l’organe qui permet la turbocompression. On l’appelle communément turbo. Il est simplement constitué d’un arbre monté sur des paliers lisses et de 2 turbines, l’une se trouvant à l’échappement, l’autre à l’admission. Avec les gaz d’échappement, la turbine d’échappement tourne, et entraîne donc celle de l’admission, qui comprime l’air. Un turbo peut tourner très vite (plus de 100 000 tours/min) et chauffer beaucoup (à la limite de la fusion), d’où la nécessité qu’il soit bien lubrifié et refroidit.
Turbocompression
La turbocompression est un des types de suralimentation. Elle consiste, par le biais d’un turbocompresseur (turbo), à récupérer l’énergie mécanique des gaz d’échappement pour comprimer l’air de l’admission. Il faut ensuite le refroidir, car en se comprimant, l’air chauffe.
Twin Spark
Système à double allumage sur les moteurs Alfa Roméo. Chaque cylindre compte deux bougies qui enflamme la chambre de combustion. C'est en 1914 que ce système voit le jours sur l’Alfa Grand Prix.
U
UTAC
(Union Technique de l'Automobile et du Cycle). L'UTAC est un laboratoire français qui procède aux essais destinés à l'homologation des véhicules. Il propose aussi aux constructeurs ses installations et ses compétences dans plusieurs domaines : sécurité, acoustique, environnement, notamment.
V
Vanos
(Variable Nockenwelle System) Système de distribution variable des moteurs BMW. Appelé par la suite Double Vanos. Il règle le calage des arbres à cames d'admission et d'échappement en continu. La courbe de puissance est lissé afin d'obtenir un puissance et du couple à tous les régimes, grâce au décalage des arbres obtenu par à un vérin hydraulique commandé électroniquement.PSA profite par aujourd'hui de cette technologie.
Vilebrequin
Le vilebrequin est l'arbre de sortie du moteur. Grâce aux bielles, il reçoit du piston un mouvement de translation qu'il transmet ensuite à la boite de vitesse.
Voie
La voie est la distance entre les milieux des roues (en largeur) d'un même essieu. Plus la voie sera importante, et plus on dira que la voiture est assise sur la route.
W
WRC
Appellation désignant une extension de la réglementation Groupe A du Championnat du Monde des Rallyes et concernant les voitures à quatre roues motrices et moteur turbo.
X
Xénon
Ampoule générant de la lumière par un arc électrique.Sa puissance est nettement supérieure à celle fournie par une lampe halogène traditionnelle mais sa consommation est plus faible. Les phares bi-xénon assurent les fonctions de code et de phare avec une seule ampoule grâce à un volet qui modifie la direction du faisceau.
Z
ZAS
(Zylinder Abschaltung System) Coupure automatique d'alimentation des cylindres. Ce systeme (inauguré par Mercedes sur les S500/S600 et CL500/CL600) interrompt le fonctionnement de la moitié des cylindres selon la puissance requise. La réduction de la consommation et de la pollution est sensible.