Vincenzo LANCIA
1026 fiches techniques et performances automobile sportive.
   RSiAUTO > LES FONDATEURS >

Vincenzo LANCIA


Google



 

Vincenzo LANCIA

Naissance: Août 1881
Mort: 1937
Marque: LANCIA



Vincenzo LANCIAVincenzo Lancia ne sera jamais un comptable comme les autres. En 1900, l’atelier a remplacé depuis longtemps le bureau austère, et le bleu de chauffe s’est substitué aux manchettes étriquées… Engagé “ aux comptes ” de la firme de cycles Ceirano, ce jeune homme de 19 ans a préféré vivre au quotidien sa passion pour la mécanique. Il est arrivé au meilleur moment : Ceirano et son ingénieur Faccioli mettent la dernière main à leur première automobile. Peu après la réalisation de ce véhicule, la société est rachetée par la toute jeune Fiat, qui s’adjoint du même coup les services de Lancia. Pilote d’essai, il se forge très vite une réputation hors pair de « metteur au point ". On le dit capable de déceler à l’oreille les moindres défauts d’une voiture et ses diagnostics seront rarement erronés.

Il devient aussi l’un des pilotes les plus talentueux du début du siècle. Vedette de l’équipe Fiat avec son ami Felice Nazzaro, sa combativité, son style généreux et son intelligence de la course vont le faire entrer dans la légende. C’est l’époque héroïque des épreuves un peu folles sur routes ouvertes ou des Grands Prix disputés sur plus de 1 000 km. Solide, résistant et téméraire, Lancia peut y laisser exploser son tempérament. En dépit des nombreux ennuis mécaniques qui l’empêcheront de se bâtir un palmarès à la hauteur de son talent, il ne renonce jamais, même quand tout semble perdu : dans l’adversité, personne ne peut lui tenir tête… Ses folles chevauchées comptent parmi les plus belles pages du sport automobile.

Vincenzo Lancia crée sa marque à 25 ans

Pourtant, ces glorieuses aventures ne lui suffisent bientôt plus. Il veut créer ses propres voitures. Âgé seulement de 25 ans, Vincenzo décide de fonder la Société des automobiles Lancia, avec son ami Claudio Fogolin. Les deux hommes mettent toutes leurs économies dans le projet : 50 000 lires. C’est peu, mais Lancia y ajoute un capital inestimable d’expérience technique et son fabuleux potentiel créatif. D’emblée, il veut créer des automobiles d’exception. Résolument novatrice, la jeune firme dépose ainsi quantité de brevets touchant aussi bien le domaine des moteurs que celui des transmissions ou des carrosseries…

La première voiture sort de la petite usine de Turin en 1907. Un oncle de Vincenzo, professeur de lettres anciennes, lui suggère de baptiser ce premier rejeton du nom d’Alfa, le A de l’alphabet grec. Il inaugure une tradition qui perdure encore aujourd’hui, même si dans les années cinquante les modèles firent plutôt référence à des héroïnes de l’Antiquité romaine (Flavia, Fulvia…). Chaque année sera rythmée par le lancement d’un nouveau modèle et, en 1911, la gamme se décline déjà en Beta, Gamma, Delta, Eta…